Commentaires sur le fauvisme

PoppySuite à une visite au MBA, je me suis ouvert les yeux à un nouveau courant artistique, le fauvisme.

L’homme du jour, c’est le fantastique
Kees van Dongen,

qui expose la vie tourmentée de la sous-classe parisienne et hollandaise. C’est à travers ses coups de pinceau nerveux et ses portraits de femmes colorés qu’il illustre la vie des pauvres, des malfortunés, des artistes et de quelque chanceux animaux. Il est admirable par son talent artistique, mais aussi par le fait qu’il ne s’est pas limité à un courant. Ami proche des grands comme Matisse et Picasso, il se remarque par la diversité de ses oeuvres, ses  témoignages de la vie outre-mer ainsi que par son esthétisme soigné. Ces portraits romancés des femmes maghrebiennes sont de puissant témoignages d’une compréhension rigoureuse de la Femme. Son ouverture d’esprit est ce qui rend ses oeuvres immortelles et contemporaines. Cette fusion de couleurs et d’émotion est ce qui me rend absolument

amoureuse de lui.

Advertisements
1 comment
  1. François said:

    Qu’est-ce qui est arrivé à tes mémos politiques ? Je les attendais ! Mais t’as raison, c’est bien ce peintre là, j’avais jamais rien vu de lui auparavant. Faudrait que j’aille au musé bientôt… J’aime la peinture que t’a choisi, comment le tableau monte vers ses grands yeux noirs… Ce courant là existentialiste-moderne est vraiment intéressant, la peinture fait pas juste illustrer mais complète ce que la littérature écrivait à la même époque.

    F

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: